Fuite dans votre appartement est-ce au propriétaire ou au locataire de régler les frais

Vous êtes locataire et vous souffrez d’un sinistre d’eau à votre habitat. Avant de contacter un réparateur, faites contacter tout d’abord votre propriétaire. En fait, il peut être qu’il possède le numéro d’un dépanneur étant déjà intervenu dans l’immeuble, de cette manière vous le renseignez de la situation et il fera plus confiance vis à vis du montant à un plombier pas cher de paris qu’il connaît.

fuite d'eau

Lorsque vous êtes locataire, vous êtes tenus d’avertir le propriétaire de tous les projets que vous réalisez chez lui. Pour un cas urgent, il est tout autant essentiel de l’avertir, qu’il puisse agir ou pas (vacances, domicile éloigné..) afin d’être identique à la loi. Le propriétaire pourrait vous opposer que vous ne l’avez pas prévenu de la situation, et refuser de vous rémunérer les sommes engagées.

Si la source des ouvrages est la vétusté de la pose, c’est au propriétaire de régler les frais, dès lors que vous l’avez prévenu des projets.

LOI du 12 juillet 2010 – art. 10: Le locataire est forcé de répondre des dégradations et fuites qui se déroulent durant la période du contrat dans les logements dont il a la bénéfique exclusive, à moins qu’il ne montre qu’elles ont eu place par cas de force majeure, par la faute du bailleur ou par le fait d’un tiers qu’il n’a pas introduit dans le logement ;

On comprend donc qu’en cas d’usage normal des tuyaux, des canalisations, c’est au propriétaire de prendre à sa charge les travaux plomberie paris. La difficulté est alors de démontrer une usure normale, à l’opposé d’une usure anormale causée par une mauvaise utilisation du produit, ou par le mauvais diagnostic de l’une de ses accessoires. Le locataire doit alors maintenir en meilleur état les divers équipements existants chez lui (lave-linge, lave-vaisselle..) à travers le nettoyage ou la vidange, ainsi que réaliser des dépannages pour les petits composants (joints, tuyaux souples, siphon..).

En cas de fuite d’eau qui proviendrait de canalisations usées par le temps, d’un trou dans le tuyau d’évacuation ou d’une fuite dans un des tuyaux de l’immeuble, le locataire n’aura rien à payer.

Par contre, en cas de fuite causée par un joint mal serré ou une vis de serrage abimée par une utilisation anormale, ou un mauvais fonctionnement ou manipulation du dispositif, les coûts de réparation seront à la charge du locataire. Tout dépannage qui est du non pas aux impacts du temps mais à une mauvaise exploitation, un mauvais diagnostic voire une absence d’entretien sera à la charge du locataire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s